ePUB Jean Yves Tilliette ✓ L'IliadeEpopée du XIIe siècle sur la guerre de Troie ✓

L'Iliade une épopée latine écrite entre 1183 et 1190 par un clerc anglais du nom de Joseph d'Exeter neveu de l'archevêque Baudouin de Cantorbéry auquel il dédie son œuvre mérite de retenir l'attention à plus d'un titre Elle offre d'abord un témoignage éclairant sur la réception qui est faite de l'Antiquité par un clerc latinisant très cultivé en cette deuxième moitié du XIIe siècle qui a vu apparaître les premièresmises en romanc'est à dire les premières adaptations en français d'œuvres latines Il n'est pas impossible que l'Iliade ait été conçue comme une réponse au Roman de Troie de Benoît de Sainte Maure rédigé vers 1165 qui s'efforçait de mettre l'histoire et la culture antiques à la portée d'un public chevaleresque Les deux œuvres partent en effet du même texte l'Histoire de la destruction de Troie de Darès le Phrygien De excidio Troiae historia un texte apocryphe du VIe siècle qui jouissait d'une grande autorité parce qu'il était censé avoir été écrit par un ancien combattant de la guerre de Troie Et l'épopée de Joseph s'oppose au roman de Benoît sur bien des pointsau didactisme simplificateur de Benoît Joseph oppose une remarquable connaissance de l'histoire et de la mythologie antiques qui s'exprime sous une forme codée par le biais de périphrases et d'allusionsà l'optimisme de Benoît qui cherche des modèles dans les héros antiques il oppose le pessimisme d'un monde désenchanté dominé par la mort les vices des humains et les jeux de la Fortune Il parvient ainsi et c'est là le deuxième intérêt de l'Iliade à produire une œuvre d'un esthétisme raffiné stylistiquement dominée par l'influence des poètes Stace et Claudien une œuvre dont certains passages par exemple le récit de la chute de Troie sont d'une grande intensité et témoignent d'une très belle réussite poétiqueL'Iliade une épopée latine écrite entre 1183 et 1190 par un clerc anglais du nom de Joseph d'Exeter neveu de l'archevêque Baudouin de Cantorbéry auquel il dédie son œuvre mérite de retenir l'attention à plus d'un titre Elle offre d'abord un témoignage éclairant sur la réception qui est faite de l'Antiquité par un clerc latinisant très cultivé en cette deuxième moitié du XIIe siècle qui a vu apparaître les premièresmises en romanc'est à dire les premières adaptations en français d'œuvres latines Il n'est pas impossible que l'Iliade ait été conçue comme une réponse au Roman de Troie de Benoît de Sainte Maure rédigé vers 1165 qui s'efforçait de mettre l'histoire et la culture antiques à la portée d'un public chevaleresque Les deux œuvres partent en effet du même texte l'Histoire de la destruction de Troie de Darès le Phrygien De excidio Troiae historia un texte apocryphe du VIe siècle qui jouissait d'une grande autorité parce qu'il était censé avoir été écrit par un ancien combattant de la guerre de Troie Et l'épopée de Joseph s'oppose au roman de Benoît sur bien des pointsau didactisme simplificateur de Benoît Joseph oppose une remarquable connaissance de l'histoire et de la mythologie antiques qui s'exprime sous une forme codée par le biais de périphrases et d'allusionsà l'optimisme de Benoît qui cherche des modèles dans les héros antiques il oppose le pessimisme d'un monde désenchanté dominé par la mort les vices des humains et les jeux de la Fortune Il parvient ainsi et c'est là le deuxième intérêt de l'Iliade à produire une œuvre d'un esthétisme raffiné stylistiquement dominée par l'influence des poètes Stace et Claudien une œuvre dont certains passages par exemple le récit de la chute de Troie sont d'une grande intensité et témoignent d'une très belle réussite poétiqueL'Iliade une épopée latine écrite entre 1183 et 1190 par un clerc anglais du nom de Joseph d'Exeter neveu de l'archevêque Baudouin de Cantorbéry auquel il dédie son œuvre mérite de retenir l'attention à plus d'un titre Elle offre d'abord un témoignage éclairant sur la réception qui est faite de l'Antiquité par un clerc latinisant très cultivé en cette deuxième moitié du XIIe siècle qui a vu apparaître les premièresmises en romanc'est à dire les premières adaptations en français d'œuvres latines Il n'est pas impossible que l'Iliade ait été conçue comme une réponse au Roman de Troie de Benoît de Sainte Maure rédigé vers 1165 qui s'efforçait de mettre l'histoire et la culture antiques à la portée d'un public chevaleresque Les deux œuvres partent en effet du même texte l'Histoire de la destruction de Troie de Darès le Phrygien De excidio Troiae historia un texte apocryphe du VIe siècle qui jouissait d'une grande autorité parce qu'il était censé avoir été écrit par un ancien combattant de la guerre de Troie Et l'épopée de Joseph s'oppose au roman de Benoît sur bien des pointsau didactisme simplificateur de Benoît Joseph oppose une remarquable connaissance de l'histoire et de la mythologie antiques qui s'exprime sous une forme codée par le biais de périphrases et d'allusionsà l'optimisme de Benoît qui cherche des modèles dans les héros antiques il oppose le pessimisme d'un monde désenchanté dominé par la mort les vices des humains et les jeux de la Fortune Il parvient ainsi et c'est là le deuxième intérêt de l'Iliade à produire une œuvre d'un esthétisme raffiné stylistiquement dominée par l'influence des poètes Stace et Claudien une œuvre dont certains passages par exemple le récit de la chute de Troie sont d'une grande intensité et témoignent d'une très belle réussite poétique